Lons-le-Saunier: le nouveau Lidl a ouvert ses portes ce mercredi

Le parking était complet ce mercredi 11 septembre au matin pour la réouverture du Lidl de Perrigny, situé le long de la D52.

L’ancien magasin avait fermé ses portes le 13 juillet, avant d’être rasé. Les travaux de construction du nouveau magasin se sont déroulés tout l’été.

La surface de vente passe ainsi de 990 m² à 1 420 m². Les clients ont été nombreux ce mercredi matin à découvrir le nouveau look du magasin, équipé de panneaux photovoltaïques sur son toit et d’un parking refait à neuf de 135 places.

Source

Lidl Cébazat, sort de terre

Article de la Montagne

L’an dernier, le projet avait créé des remous dans le paysage commercial du nord de Clermont-Ferrand. Finalement, le Lidl de Cébazat a obtenu son permis de construire et prévoit donc de déménager le long de la RD2009. Les travaux ont commencé.
Démarré au printemps 2018, le long feuilleton du déménagement du magasin Lidl de Cébazat semble proche de l’épilogue : le chantier a commencé le long de la RD2009, dans la zone des Fourches à Cébazat, au nord de Clermont-Ferrand, sur la droite de la voie express en direction de Riom. Le magasin, actuellement installé rue Lemoy, et sa vingtaine de salariés pourraient déménager à la fin de l’année.

Un projet d’abord retoqué deux fois
Les premiers épisodes ont été mouvementés. Au niveau départemental puis au niveau national, les commissions d’aménagement commercial ont donné des avis défavorables à ce transfert. Notamment pour des questions de sécurité des automobilistes et des piétons. Retoqué deux fois, le projet a changé de dimension : initialement fixée à 1.400 m², la surface du nouveau bâtiment est désormais de moins de 1.000 m² (environ 950 m² contre 750 m² actuellement). Une taille qui n’oblige plus un passage devant les commissions.

Permis de construire délivré en début d’année
En début d’année, Flavien Neuvy, maire de Cébazat, a donc délivré le permis de construire :

« Je n’ai pas de commentaire à faire sur ce dossier. Le projet respecte les règles du Plan local d’urbanisme donc je ne vois pas pourquoi s’y opposer. Ce n’est pas le maire qui décide. Le commerce est libre en France. »

FLAVIEN NEUVY (Maire de Cébazat)

Les élus de Cébazat ne voient pas d’un mauvais œil la résorption d’une friche à l’entrée de la ville. « Et puis deux supermarchés, même pas des hypers, pour une ville de bientôt 10.000 habitants, cela ne me semble pas disproportionné », ajoute le maire.

La surface du nouveau projet est inférieur à 1.000m2

Des voix s’élèvent contre ce projet
Certes. Mais ce nouveau Lidl est aussi accusé de venir perturber un secteur commercial déjà fragile sur le nord de Clermont. Dans nos colonnes, en janvier dernier, le directeur d’Auchan du boulevard Clémentel ne cachait pas ses inquiétudes. Il déclarait notamment que le maintien et la modernisation de son hypermarché pouvaient être compromis. Ses salariés avaient même lancé une pétition contre le projet.

Le projet d’un nouveau Lidl à Cébazat inquiète le directeur d’Auchan Clermont-Ferrand Clémentel

Restructurer le commerce au nord de Clermont ?
Au-delà, tous les élus de Clermont-Auvergne Métropole n’affichent pas un enthousiasme débordant. Avec divers arguments liés à son emplacement : éloigné des transports en commun, ce nouveau Lidl ne rentre pas dans les canaux des déplacements doux ; son installation privilégie plus une approche quantitative que qualitative de l’offre commerciale ; il ne colle pas aux documents de stratégie d’aménagement commercial du territoire, etc.

« Cela doit nous questionner. Le commerce est actuellement en mutation. Nous n’avons peut-être pas assez mené un travail de fond. Peut-être que le temps d’accompagner la restructuration de tout le secteur Nord de Clermont est venu. »

SAÏD AKIM BARA (élu communautaire et adjoint au commerce à Clermont)

Lidl prend la place de Casino

Article de Ouest France

L’ex-Casino, qui a fermé ses portes en juin, devient Lidl. La nouvelle enseigne ouvrira ses portes début janvier. Les travaux sont en cours.

Le supermarché Casino de Saint-Herblain, route de Saint-Nazaire, est fermé depuis juin. Il est désormais sous pavillon Lidl, le géant allemand de la distribution.

L’ouverture est programmée pour début janvier, « au plus tard », précise Sébastien Hubert, responsable régional du parc immobilier pour l’enseigne.

Lidl investit 1 million d’euros, pour refaire le magasin. Pendant la durée des travaux, la galerie commerciale, qui comprend une pharmacie et un pressing, reste ouverte.

Avec ce magasin, Lidl porte à douze le nombre de ses sites sur la métropole nantaise. Le mois dernier, le groupe avait inauguré un magasin à la Beaujoire. En févier, un autre avait ouvert, toujours à Saint-Herblain, route de Vannes.

La surface de vente du magasin va passer de 2 200 m² à 1 700 m2« mais ce magasin sera le plus important de la région Loire-Atlantique-Vendée », souligne Sébastien Hubert.

Le magasin devrait employer vingt-cinq salariés. Lidl espère doubler la fréquentation du magasin.

Le village Lidl

Article de LSA

Depuis 2016, Lidl (via sa branche internationale) est partenaire de l’équipe cycliste Deceuninck Quick Step, anciennement Quick-Step Floors. Et lorsque le Tour de France pointe le bout de sa caravane, le distributeur cherche à profiter de l’engouement populaire pour se montrer. Après avoir créé un fruit truck l’an dernier, sur le modèle des food truck, cette année, Lidl voit un peu plus grand avec la création du « Deceuninck Quick Step village powered by Lidl ». Il s’agit d’un village d’accueil pour les supporters de cyclisme, ou les clients et curieux. Déployé sur 9 étapes différentes, il propose « un espace détente et restauration, avec des produits provenant à 100% de chez Lidl », et la possibilité « de s’asseoir confortablement et de profiter d’un écran pour une diffusion en direct des étapes » précise l’enseigne. En tant qu’official Fresh Food partner de l’équipe cycliste, Lidl met l’accent sur l’alimentation des coureurs…et les produits frais, l’un de ses leviers de communication. Ce village est installé sur le parking des magasins Lidl, n’ayant pas le droit de s’installer avec dans le village officiel du Tour.